Remédier aux difficultés de lecture Des Ateliers de Compréhension de Texte pour produire du sens

Dans toutes les classes, la qualité de la lecture est hétérogène mais lorsque les lecteurs produisent des sons et peu de sens pour eux même, comment remédier à cela lorsque notre formation ne nous a pas fourni les outils ?

Le Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture (ROLL) propose des Ateliers de Compréhension de Texte (ACT) prêts-à-l’emploi à déployer sur l’année. L’objectif de cette démarche est de développer la polyvalence et l’autonomie des élèves. Celle-ci repose sur trois principes :

  • entrainement aux différentes compétences de la lecture ( sens littéral, espace/temps, personnages, lexique, logique, inférence, syntaxe et compréhension générale),
  • ateliers de compréhension,
  • évaluation sur différentes formes de texte (narratif, explicatif, polymorphe).

http://www.roll-descartes.net/

Certaines fois, à la question "monsieur, j’ai pas compris c’qui faut faire ?", une simple lecture à voix haute de la consigne suffit ! D’où vient la carence ? L’élève est alors auditeur et non plus lecteur. C’est la lecture à coup sûr qui est déficiente. Partant de ce constat, je me suis lancé dans un nouvel atelier proposé aux élèves de secondes professionnelles dans notre dispositif d’Accompagnement Personnalisé.

Cet atelier se déroule en co-animation avec un collègue d’économie/gestion et dure six semaines pour les élèves les plus en difficultés et trois semaines pour ceux dont les difficultés sont moindres. Pour que l’atelier soit efficace, il faut que le repérage des besoins le soit tout autant. Nous avons donc communiquer auprès des équipes sur la création de ce nouvel atelier à l’aide d’une fiche action qui précise les objectifs de l’atelier.

L’atelier débute par une évaluation des compétences de lecture citées plus haut afin de cibler individuellement les compétences non acquises et finit également par une évaluation pour mesurer les effets de l’atelier.
Le principe d’un ACT est celui du questionnement de texte après une lecture individuelle et silencieuse, il faut instaurer un débat autour de question très ouverte du type : "que raconte le texte ?". Durant ce débat l’enseignant est alors modérateur et secrétaire afin de noter ce qui fait l’unanimité et ce qui ne le fait pas. Ensuite il y a la phase de retour au texte pour , effectivement, trancher sur ce que raconte le texte. Il se finit par une relecture éventuelle et surtout par l’énoncé des avancées lors de la séance.

Il est bon de savoir que les ACT du ROLL sont destinées aux cycles 2 et 3 donc jusqu’en 6ème, tout récemment des ressources pour le cycle 4. Toutefois il est possible d’adapter ce dispositif à des élèves de lycée professionnel et de créer ses propres ACT en choisissant judicieusement les écrits et ainsi permettre d’améliorer la qualité de la lecture chez les élèves.