Pourquoi cet outil peut-il être utile pour les élèves en difficulté ?

Pourquoi cet outil peut-il être utile pour les élèves en difficulté ?

Avec la carte heuristique, « au revoir vision linéaire et descendante, et bonjour vision globale et systémique. »

En effet, cet outil est nouveau, ludique et très puissant (dans l’analyse d’un problème qu’on explore comme dans la synthèse qu’on en fait). Il permet d’organiser les idées et évite de se noyer dans les informations, ou encore permet de gérer un planning/emploi du temps. Elle aide à la mémorisation.

J’ai été convaincue de l’utilité pour nos élèves, parfois en difficultés, quand l’un d’eux m’a dit, après avoir fini une carte mentale en géométrie : « c’est marrant madame, quand on la regarde c’est comme si on la regardait de tout en haut, ça donne l’impression de la maîtriser ! »

Une carte heuristique permet de sortir des démarches pédagogiques habituelles. Elle « tisse » des liens entre les mots, les images, les concepts en donnant du sens. Elle permet ainsi d’avoir sa propre articulation et elle favorise la collecte d’informations, leurs organisations et hiérarchisation pour enfin les restituer plus facilement.
L’idée principale est au centre de la carte et cela permet rapidement de voir ce qu’il manque (quand il y a un trou).

Il est conseillé d’utiliser des pictogrammes, des images (car le cerveau aime ça !). Cela favorise l’utilisation du cerveau droit et du cerveau gauche en même temps et améliore l’apprentissage.

Elles rendent les élèves acteurs en leur illustrant concrètement leurs apports dans les différents processus d’apprentissage : les élèves apprennent à apprendre.

Cet outil peut être utilisé de multiples façons : en brouillon, pour prendre des notes, apprendre, ou faire une synthèse de restitution

Ce que permet cet outil pour une prise de note :

L’élève gère les informations entendues, les écrit, les verbalise une ou deux fois (avec des mots et/ou des pictogrammes) et se les approprie. La carte mentale permet d’avoir une vision globale (avoir l’essentiel et les détails)

Il faut être attentif et concentré (chercher l’information à écrire puis reformuler). Comme on écrit le moins possible, on reste disponible pour être attentif.

Il est possible de laisser quelques minutes pour que les élèves comparent 2 à 2 leurs cartes.

Et le mieux est ensuite de la refaire au propre à la maison (plus soignée et plus complète).

Comment utiliser cet outil pour réviser :

- Remettre au propre une carte faite en cours, on dessiner sa propre carte d’une notion du cours ou de méthodes…et permet de réactiver ce qui a été vu en classe.

- Sur la carte mentale du thème désiré, surligner au fluo vert tout ce qui est compris, et en rose ce qui n’est pas compris afin d’identifier et de pouvoir travailler certains points précisément.

Comment utiliser cet outil pour une présentation orale ou un exposé (avec un logiciel et un vidéoprojecteur) :

- Déplier les branches au fur et à mesure de ce que l’on raconte ou explique.

-  Cela permet (comme un diaporama) de ne rien oublier, mais contrairement au diaporama, la carte heuristique informatisée permet plus de souplesse et d’adaptation au public.

-  Cela est particulièrement utile pour gérer le temps. En effet, cela permet de parler de tous les points importants (branches mères) et de ne pas forcément déplier tous les niveaux si le temps manque (branches filles et « petites-filles »).

- Il est possible d’insérer des photos ou des fichiers informatiques (diaporama, tableau, doc, liens internet, films,…)