Règles pour construire une carte mentale à la main

Les règles pour la fabrication d’une carte heuristique, à la main

- Prendre une feuille (A4 ou A3) et la mettre en format paysage (car c’est mieux adapté à notre vision). Il est préférable de prendre une feuille unie, sans traits afin de ne pas avoir de limite.

- Inscrire l’idée principale au centre, puis l’entourer (éviter un rectangle, mais une forme floue, nuageuse, où une forme liée au sujet traité)

- Autour de ce cœur, des branches vont s’organiser en système et vont se ramifier.

- Sur ces branches :

nous écrivons des mots (comme des oiseaux posés sur une branche). Un conseil : écrire d’abord le mot, puis dessiner la branche afin qu’elle soit de la même longueur que le mot.

nous dessinons (ou collons) des pictogrammes qui servent d’indice de rappel. Ce ne sont pas des œuvres d’art, amis des dessins simples et rapides. Réfléchir à la conception de ses propres pictogrammes est un travail cognitif qui permet une meilleure mémorisation.

Ces branches ont une inclinaison (inférieure à 45°) afin de ne pas avoir besoin de tourner la carte. Il ne faut donc pas écrire des mots à la verticale (qui seraient à 90°).

Elles tournent dans le sens des aiguilles d’une montre.

Chaque branche a sa propre couleur. Au choix, on peut écrire en couleur, ou écrire en noir et colorier après ou faire un nuage de couleur autour,…

Les branches ne doivent pas se croiser (sauf exceptions s’il y a un lien)

- Il faut faire une carte sur un thème et parfois souvent la refaire pour être satisfait.
Enfin, il est conseillé de dater et de signer chaque heuristique crée.

- Voir en exemple la carte heuristique de la carte heuristique sur http://www.creativite.net/mind-mapping-exemple/6444/mindmaps-ajout-idees-et-images

ou celle que j’ai réalisée lors du stage PAF en 2011

un exemple de carte de la carte heuristique