Par rapport aux compétences du socle commun

Quelques questions par rapport aux compétences du socle commun

En lecture

L’élève en grandes difficultés manque de bases solides qui se traduisent par des problèmes de compréhension des leçons, des énoncés d’exercices ou de consignes plus précises. La spécificité des textes, des figures, des schémas utilisés en mathématiques nécessite un travail particulier relatif à leur lecture : recherche des indices pertinents, utilisation de lettres pour représenter des inconnues, des variables, formulations ….
Comment donner aux élèves des méthodes de lecture qu’ils pourront réinvestir, si ce n’est en explicitant les spécificités des supports qui leur sont remis ?

En écriture

Tout exercice met en œuvre une situation de communication particulière et sa résolution se traduit par la production d’un écrit. Du point de vue pédagogique, cette étape est essentielle. D’une part, elle rend compte de la démarche utilisée, d’autre part, elle structure le raisonnement et permet d’acquérir des stratégies de résolution.
Comment faire prendre conscience aux élèves que les mathématiques sont avant tout des outils de raisonnement qui permettent d’organiser et de structurer la pensée et qu’il ne s’agit pas seulement de trouver la réponse à une question, si ce n’est en les amenant à verbaliser leur cheminement intellectuel ?
Comment les aider à écrire des énoncés cohérents, qui rendent compte de ce raisonnement et répondent précisément au problème posé ?

A l’oral

En classe, exploite-t-on suffisamment les occasions de favoriser les échanges ? N’est-on pas encore, même inconsciemment, trop souvent dans le schéma d’un enseignement descendant où le professeur explique et dispense le savoir ? Les échanges avec les élèves ne relèvent-ils pas trop souvent du remplissage de « texte oral à trous », en d’autres termes, n’attend-on pas surtout la réponse exacte qui va permettre de suivre le déroulement de la séance tel qu’il a été prévu alors qu’il faudrait inciter l’élève à expliciter verbalement son raisonnement ce qui sous-entend qu’on lui en laisse le temps ?